Accueil   Vidéos

ALTA.TV // INFORMATION

Occupation de la DDTM de Corse-du-Sud par les Jeunes Agriculteurs

07/04/2015 - Reportage vidéo et interview de la présidente du syndicat, Marie-Noëlle Culioli. Une vidéo ALTA TV.

Elections départementales : La réaction de Jean Jacques Panunzi

02/04/2015 - Si le libecciu a l’habitude de souffler en tempête plutôt sur la Haute-Corse, et Bastia en particulier, ça n’a pas été le cas aujourd’hui puisque la tempête s’est abattue sur Ajaccio et le Palais Lantivy. 11 et 11, ça fait habituellement 22, mais pourtant ces 11 là n’ont pas pu s’additionner aux 11 suivants, ce qui a été l’objet de bien des tensions à l’occasion de l’élection du président du conseil général. 11 pour Jean-Jacques Panunzi en effet et 11 pour Marcel Francisci : les deux chiffres sont revenus tout au long de la journée, mettant en évidence toujours la même logique, il n’y a pas de majorité dans le conseil sudiste. Pire, ceux qui il y a encore quelques jours s’embrassaient sur la bouche pour fêter l’enchaînement des succès électoraux, ont sorti les griffes pour mettre en évidence un divorce consommé. Le règlement national des collectivités s’impose-t-il au règlement intérieur propre au département sudiste ? Tout a tourné aujourd’hui autour de cette question. La réponse est évidemment « oui », mais problème : seul le tribunal administratif pourra le dire, et c’est très probablement ce qui va se passer dans les jours qui viennent. Le nouveau président sudiste, après bien des péripéties matinales, n'est finalement ni Jean-Jacques Panunzi, ni Marcel Francisci. Le désaccord profond a forcé les uns et les autres à présenter deux nouvelles candidatures qui ont conduit à l’élection de Pierre-Jean Luciani. La suite des évènements n’est pas aussi simple que le dit Pierre-Jean Luciani, car les choses se sont envenimées dans l’après-midi. Le camp Francisci a opéré un passage en force, ce qui a mis en colère Jean-Jacques Panunzi.

Election du Président du Conseil Départemental 2a

02/04/2015 - Coup de théâtre au conseil départemental de Corse-du-Sud : Jean-Jacques Panunzi et Marcel Francisci n'ayant pu être départagés après deux tours de scrutin et 11 voix chacun, un troisième a donc eu lieu. Jean-Jacques Panunzi a ainsi décidé de retirer sa candidature au profit de Delphine Orsoni, binôme d'Alexandre Sarrola.

Permis de conduire : un seul inspecteur pour toute la Corse-du-Sud

31/03/2015 - Le problème s’était déjà présenté l’été dernier, il est redevenu l’actualité ce lundi avec la protestation des responsables d’auto-écoles d’Ajaccio et de Corse-du-Sud. Interview de Ceccè Buteau, pour l’auto-école Guida Corsa à Ajaccio et membre du Conseil National des Professions de l’Automobile, par ALTA TV.

Jean-Jacques Ferrara élu président de la Communauté d'Agglomération du Pays Ajaccien

03/03/2015 - Jean-Jacques Ferrara a été élu ce matin (mardi) président de la Communauté d’Agglomération du Pays Ajaccien, à l’occasion des élections effectuées lors de l’installation du nouveau conseil communautaire. Une vidéo ALTA TV.

19ème édition du Job Forum à Ajaccio

19/02/2015 - Retour en images sur le 19ème Job Forum qui s'est tenu au Palais des Congrès d'Ajaccio ce jeudi 19 janvier 2015. Une vidéo ALTA TV.

Visite de Najat Vallaud-Belkacem, Ministre de l'Education

17/02/2015 - Visite en Corse aujourd’hui (mardi) du ministre de l’éducation nationale. Une visite de l’après Charlie qui a conduit Najat Vallaud-Belkacem au lycée Laetitia Bonaparte d’Ajaccio. Au-delà du protocole et de la rencontre avec les enseignants et représentants de la communauté éducative, s’est engagé un débat des plus intéressant entre la ministre et les lycéens. Liberté – Egalité – Fraternité mais aussi lutte contre l’obscurantisme ou prise en compte de la parole lycéenne ont été au cœur des discussions. Des discussions au cours desquelles des pistes ont été avancées par les élèves pour lutter contre les inégalités notamment.

Inauguration du laboratoire municipal langue corse de la Ville d'Ajaccio

17/02/2015 - La Ville d’Ajaccio a inauguré ce lundi le laboratoire municipal de langue corse. Interview de Christophe Mondoloni, conseiller municipal en charge de la langue corse (in lingua corsa) et de Laurent Marcangeli, député-maire d'Ajaccio. Une vidéo ALTA TV.

Mandature, départementales : François Orlandi, président du CG2B, fait le point

16/02/2015 - Ce vendredi, le président du conseil général de Haute-Corse François Orlandi a fait le point sur sa mandature, assez courte, et sur les départementales. Lorsqu'on lui pose la question de ce qu’on peut faire en à peine deux mois de mandature, celui-ci parle surtout de mouvements internes et de réformes de fonctionnement. Une mandature qu’il devra mener de front dès les prochains jours avec la campagne des élections départementales. Et celles-ci, en dehors de révéler des dissensions dans toutes les familles politiques en raison des enjeux personnels plus que politiques pour bon nombre de conseillers généraux actuels avec des duos hétéroclites pour ne pas dire cocasses à prévoir, vont être l’occasion de luttes âpres. A commencer par le canton du Cap-Corse où François Orlandi et Jacky Padovani se disputeront le même siège, leurs cantons respectifs y ayant été regroupés. François Orlandi qui revient aussi sur la visite de Bernard Cazeneuve dans cette interview signée ALTA TV.

Circulation : premiers résultats des enquêtes de terrain de la CAPA

13/02/2015 - Il y a beaucoup trop de voitures sur le territoire de la Communauté d’Agglomération du Pays Ajaccien. Nous ne vous apprenons rien en vous disant cela, mais c’est finalement le constat des enquêtes de terrain menées en fin d’année dernière auprès de 7 300 automobilistes. Des enquêtes réalisées dans le cadre de la révision du PDU, le plan de déplacements urbain et dans le but de bien connaître les habitudes de déplacements sur la CAPA. On constate ainsi que chaque jour, 63 000 véhicules rentrent dans Ajaccio, avec en moyenne 1,3 occupant par voiture seulement. Autre constat : après Alata et Afà, Porticcio est la troisième commune d’origine des véhicules, tandis qu’Ajaccio occupe évidemment la première place avec 31,2%. Côté motifs de déplacements, pas de surprise non plus : la consommation et les démarches personnelles, aller travailler ou tout simplement se rendre à son domicile forment le podium et largement. À cette étude, aucune solution n’est pour l’heure apportée, si ce n’est des pistes de travail pour la mise en place par exemple de navettes maritimes toute l’année, le développement des transports en communs ou encore, ce qui semble être une des solutions majeures, la mobilisation de la voie de chemin de fer de Mezana jusqu’au cœur de ville. Interview d'Eric Salord, chargé de mission Plan de Déplacements Urbains à la CAPA signée ALTA TV.